Nathalie KosciuskoMorizet passe du numérique à lécologie

first_imgNathalie Kosciusko-Morizet passe du numérique à l’écologieAprès avoir été chargée du développement de l’économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet passe au ministère de l’Ecologie. La femme d’Etat s’intéressait déjà, depuis plusieurs années, aux questions environnementales.France Nature Environnement, qui rassemble 3.000 associations visant à protéger la nature, a déjà félicité Nathalie Kosciusko-Morizet pour sa nomination au ministère de l’Ecologie. La secrétaire d’Etat avait confié plusieurs fois se sentir concernée par les questions liées à l’environnement.À lire aussiJournée mondiale de l’environnement : Quelques astuces pour un mode de vie plus écolo au bureauDiplômée de l’École Nationale du Génie Rural des Eaux et Forêts, elle a avait participé aux négociations internationales sur la mise en œuvre du protocole de Kyoto et aux réflexions nationales sur la fiscalité écologique. “Je suis entrée en politique il y a dix ans par la petite porte, en me consacrant à l’écologie qui suscitait alors peu d’intérêt”, raconte-t-elle sur son blog.Saluée pour son courage lors du débat parlementaire concernant les OGM, la femme politique devra faire avec un ministère réduit. Le grenelle de l’environnement ne semblant plus être la priorité du président de la République, au grand dam des associations, la numéro quatre du gouvernement a perdu le domaine de la mer. Ainsi, c’est Bercy qui discutera des quotas de pêche. Néanmoins, elle se chargera des transports et du logement, domaines où les progrès en terme de matériaux devraient permettre des économies d’énergie. Le 15 novembre 2010 à 12:23 • Emmanuel Perrinlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *